Ingrid Schoenlaub violoncelle

Formée par Philippe Muller au Conservatoire National Supérieur de Paris et Frans Helmerson à la Musikhochschule de Cologne, son approche instrumentale et musicale se nourrit aussi du mouvement dansé, qu’elle aborde auprès de la danseuse Wilfride Piollet.

La qualité d’échange que propose le jeu en musique de chambre la révèle particulièrement. Les concerts aux côtés des pianistes Sodi Braide, Sarah Lavaud, Feriel Kaddour, des violonistes Amanda Favier, Olivia Hughes, s’inscrivent dans cette quête de complicité entre interprètes.

Son activité de concertiste l’amène aussi à jouer tant en soliste, accompagnée par différents orchestres, qu'au sein de formations aux répertoires distincts (Ensemble 2e2m, London Royal Philharmonic Orchestra, Arte Intime…)

Elle a été membre du quatuor Psophos, Meilleur ensemble de l’année aux Victoires de la Musique et New Generation Artist de la BBC en 2005, invité sur les plus grandes scènes internationales : Wigmore Hall (Londres), Concertgebouw (Amsterdam), Great Lakes Music Festival (Detroit), La Folle Journée de Nantes, Musée d’Orsay, Auditorium du Louvre, Palais des Beaux‐Arts (Bruxelles), Printemps des Arts de Monaco, Tokyo, Hong Kong, Téhéran, Tel Aviv…

Ingrid Schoenlaub

Photo : DR

Leurs enregistrements sont chaleureusement accueillis par la presse musicale. Sa curiosité la porte aux croisements de formes d’art, recherchant de nouvelles mises en espace de l’instrument et son instrumentiste. En 2008, aux côtés de Laure Daugé, complice danseuse chorégraphe,elle est artiste en résidence à Montréal, invitée par le Conseil des Arts et Lettres du Québec.

Avec Marie Tikova, metteur en scène (Cie Feux de la Rampe), elle crée Fables Amoureuses de Jean de La Fontaine, spectacle pour deux acteurs et un violoncelle.

L’exceptionnel compagnon de ce cheminement est un violoncelle vénitien du 18e siècle…