Contre vents et marées, ce festival relève un triple défi : aux éléments (7 pianos qu’il faut transporter depuis le continent), aux modes, au bon sens.Xavier Lacavalerie, Télérama, juillet-août 2007

Afin de compléter musicalement et artistiquement le travail entrepris au sein de l'Académie d'Été de piano créée en 1998 sur l’île d’Ouessant, j’ai souhaité inviter des artistes de haut niveau venant d’horizons différents, à participer à des concerts de musique de chambre au sein d’un festival qui se déroule sur une semaine dans cet endroit insolite.

D’abord appelée  « l’île de l’épouvante » en raison des centaines de naufrages ayant eu lieu au cours des siècles, Ouessant est devenue au fil du temps « l’île aux femmes », car ce sont les femmes qui ont dû assurer la survie matérielle et morale de l’île. Un festival essentiellement féminin avait donc toute sa légitimité à Ouessant.

Les programmes sont ainsi composés autour de l’œuvre d’une compositrice différente chaque année, Fanny Mendelssohn (1805-1847), Hélène de Mongeroult (1764-1836), Alma Mahler (1879-1964), Mel Bonis (1858-1937), Clara Schumann (1819-1896), Marie Jaël (1846-1925), Rebecca Clarke (1886-1976), Louise Farrenc (1804-1875), Cécile Chaminade (1857-1944).

Lydia Jardon Photo : Nicole Gallinaro

Mon souhait est en effet d’exhumer du patrimoine musical mondial des compositrices peu connues, parfois oubliées mais qui ont une réelle valeur artistique. Pour autant, un répertoire plus accessible et connu de tous n’est pas négligé. Je réunis des jeunes interprètes internationales de haut niveau, autour d’un programme musical qui allie nouveauté, originalité et rareté.

2011 verra la onzième édition des Musiciennes à Ouessant qui sera dédiée à Rita Strohl (1865-1941). Ce festival ne doit son aura médiatique régionale et nationale qu’au concept qui le fonde : rencontres de femmes musiciennes en hommage à la femme ouessantine, qui exprime aujourd’hui encore sa spécificité et son originalité profondes.

En 2012, Pauline Viardot (1821-1910) et Louise Héritte-Viardot (1843-1918) sont mises à l’honneur à Ouessant.

Lydia Jardon

  • Fanny Mendelssohn
  • Hélène de Mongeroult
  • Alma Mahler
  • Mel Bonis
  • Clara Schumann
  • Marie Jaël
  • Rebecca Clarke
  • Louise Farrenc
  • Cécile Chaminade
  • Rita Strohl
  • Rita Strohl
  • Rita Strohl